samedi 29 octobre 2016

Quadriptyque "Les Automnales" : épisode 2, le potimarron...

Dans la famille "légumes d'automne", je demande le potimarron : 



Côté technique, c'est un fond d'acrylique avec des touches de crayons à encre brillante, du collage papier de soie et une touche de couleur avec de l'encre solide (inktense)...

Plus que 2, mas je pense qu'on va varier les fonds ; )
Bon WE

Cet.

Les brownies au chocolat blanc, thé matcha et framboises !

Cette semaine, je ressors une de mes recettes préférées, les brownies au chocolat blanc, thé matcha et framboises... Douceur et amertume avec une touche acidulée, une explosion pour les papilles (et la balance...)



Ingrédients:
180 g de beurre (90 g de 1/2 sel et 90 g de doux)
180 g de chocolat pâtissier blanc
œufs
150 g de cassonade
85 g de farine
1 cuillère à soupe rase (15 ml) de thé vert matcha (pas bombée, c'est fort)
120 g de framboises surgelées concassées
Préparation :
Mettez le beurre et le chocolat à fondre au micro-ondes (1 mn en mode décongélation, pour éviter de faire exploser le beurre).
Quand c'est fondu, transvasez dans un bol à mélange et rajoutez dans l'ordre : cassonade, farine, thé vert et œufs.
Mélangez avec un batteur électrique jusqu'à ce que la préparation soit homogène.
Mettez les framboises encore gelées dans un sachet plastique et concassez-les grossièrement avec votre rouleau à pâtisserie.
Rajoutez-les au précédent mélange et mélangez rapidement avec une spatule.

Cuisson :
Il ne reste qu'à mettre dans des mini-moules en silicone (perso j'utilise les mini-financiers Flexipan) et à mettre dans un four (préchauffé) à 210°C.
Pour les mini-moules, comptez entre 16 en 20 mn de cuisson suivant la puissance de votre four.

Si (toutefois) il vous en reste, congelez-les. 
Il suffira de les repasser 7 mn dans un four chaud pour qu'ils redeviennent "tous chauds sortis du four".

Bon WE et bonne popote ; )
Cet.

samedi 22 octobre 2016

Quadriptyque "Les Automnales" : épisode 1, le pâtisson...

On continue dans les tests...

J'ai bien accroché avec la technique du collage de papier de soie, y'a sûrement un truc à creuser, je commence donc un quadriptyque en adéquation avec la saison ; )



Côté technique, c'est un fond d'acrylique avec des touches de crayons à encre brillante, du collage papier de soie et une touche de couleur avec de l'encre solide (inktense)...

Y'a plus qu'à faire les 3 autres ; )
Bon WE

Cet.

Brochettes de Strasbourg et tortillons fromagés pour l'apéritif...

Dans la famille apéritif dînatoire, on connait tous la saucisse de Strasbourg déguisée, mais de cette façon ???


Pour 10 brochettes

1 paquet de 10 saucisses de Strasbourg (ou saucisse de volaille)
1 pâte feuilletée prête à dérouler
du parmesan
du gruyère râpé
du carvi à fromage (rayon épices)
1 jaune d’œuf (facultatif)

20 cl de crème fraîche épaisse
2 cuillères à soupe de ketchup
1 gousse d'ail

Piquez vos saucisses sur des pics à brochette (à peu près au milieu, sur toute la longueur, c'est pas si évident, vous allez voir...).

Coupez-les en spirale autour du pic, et écartez un peu la saucisse le long du pic pour pouvoir y glisser la pâte tout à l'heure. Réservez.

Déroulez la pâte feuilletée. Répartissez le gruyère, le parmesan et le carvi sur la moitié de la pâte (bien partout, mais pas trop épais quand même...). Rabattez la moitié sans fromage sur l'autre, farinez légèrement et abaissez la pâte avec un rouleau à pâtisserie.
Détaillez des lamelles d'un cm de large.

Prenez une lamelle, enroulez-la au bout d'un pic, puis glissez-la dans la spirale réalisée tout le long de la saucisse (comme sur la photo). Terminez par 2 tours de pâte autour du pic. Faites de même pour les 9 saucisses restantes.

Astuce : s'il vous reste des chutes de pâte au fromage, ne les jetez pas...
Superposez-les, farinez légèrement et refaites un carré de pâte.
Remettez un peu de gruyère par dessus et passez un coup de rouleau pour bien le coller à la pâte.
Détaillez des bandes de 2 cm, et tournez-les sur elles-même pour faire des tortillons.



Disposez le tout sur un papier cuisson, passez un peu de jaune d’œuf avec un pinceau en silicone sur le dessus (facultatif) et hop, au four (préchauffé) pour 30 mn à 200°C...

Pendant la cuisson, préparez la sauce : mélangez la crème fraîche, le ketchup et la gousse d'ail passée au presse-ail. Présentez dans de petites coupelles individuelles.

Bon WE et bonne popote ; )
Cet.

dimanche 16 octobre 2016

Art'Cambies de Changé (53) millésime 2016 !

Le retour !!!
3ème participation donc... hélas, le succès n'a pas été au RDV...

Il faut dire que j'ai joué de malchance avec une panne de réseau sur mon portable et donc pour seul modèle... une tortue en plastique ! Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, j'ai fait de mon mieux, je travaillerai plus dur l'année prochaine ; )


C'est une grande toile (50x50 cm), et une vraie peinture de fille (avec des touches irisées) : acrylique, puis papier de soie, puis encres, et la touche finale d'acryliques irisées pour donner du relief...

Bonne soirée à toutes et à tous ; )
Cet.

samedi 15 octobre 2016

La MOUSSE AUX 2 CHOCOLATS...

Bonjour à toutes et à tous, 

Il faudra être un peu patient cette semaine pour le dessin, puisque je vous enverrai mon "oeuvre" du concours des Art'Cambies dimanche soir... 

Pour vous faire patienter, vous pourrez réaliser la MOUSSE AUX 2 CHOCOLATS des 4 gourmands : 



œufs 
100 g de chocolat noir pâtissier
15 ml de sucre vanillé + 15 ml de cassonade
15 g de beurre demi-sel
22.5 ml de crème fraîche entière (= 1 cuillère à soupe et demi !)
Des copeaux de chocolat blanc (une barre de 4 carrés de chocolat blanc pâtissier à raser avec un économe)

Mettez le chocolat à fondre au micro-ondes avec le beurre et la crème (30 à 40 secondes en mode décongélation). Laissez reposer.

Séparez les blancs des jaunes.
Montez les blancs avec une pincée de sel. Quand la neige est bien ferme, incorporez 15 ml de sucre vanillé (comme pour une meringue, battez jusqu'à ce que la neige "brille").
Blanchissez les jaunes avec 15 ml de cassonade.

Battez le mélange chocolat-beurre-crème. Laissez-le refroidir (pour qu'il ne cuise pas les œufs), puis transvasez-le dans les jaunes d'œufs blanchis.
Mélangez de nouveau au batteur.

Transvasez de nouveau, mais cette fois, dans les blancs en neige sucrés.
Mélangez très délicatement avec une spatule en silicone jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de grumeaux de blancs en neige.
Ajoutez les 3/4 des copeaux de chocolat blanc, mélangez doucement et brièvement.

Répartissez dans 4 ramequins, décorez avec le restant des copeaux de chocolat blanc, et réservez au frais pendant 4 à 6 heures.

Dégustez avec des biscuits secs de type LANGUES-DE-CHAT (recette de la semaine dernière).

Bon WE et bonne popote ; )
Cet.

dimanche 9 octobre 2016

Défi : toile abstraite... !

"Moi, peur de rien !!!" : on m'a mise au défi de réaliser une toile abstraite...
  • toile en coton de format 40 x 120 cm
  • technique acrylique
  • coloris imposés : turquoise, gris, blanc, anthracite et en option marron "rouille"
  • des formes géométriques


1ère étape : 2 couches de gesso
2ème étape : un fond gris pas trop uni
3ème étape : texturage du fond, un peu moucheté avec du gris clair, de l'anthracite et une très légère nuance de brun
4ème étape : le fond noir qui unira les différents motifs
5ème étape : le texturage et les différents dégradés de gris à l'aide de collages de papier de soie blanc
6ème étape : les touches de couleur, turquoise vif et légèrement grisé
7ème étape : la touche de glamour avec des rehauts argentés
8ème étape : le vernissage mat

Défi relevé ! Au suivant ?
Bon WE à tous ; )

Cet.

samedi 8 octobre 2016

Les LANGUES-DE-CHAT...

Les LANGUES-DE-CHAT, les fameux gâteaux secs à déguster sans modération (piqués dans une coupe de glace ou simplement avec le café de 15H)



1 blanc d’œuf 
25 g de beurre 1/2 sel MOU, surtout pas fondu (à sortir 1 heure avant la recette ou à passer quelques secondes au micro-ondes en mode décongélation)
40 g de cassonade
40 g de farine
Arôme : vanille ou fleur d'oranger au choix

Les quantités indiquées sont pour 1 blanc d’œuf, mais vous pouvez bien entendu multiplier les quantités en fonction du nombre de blancs disponibles.
Avec la quantité pour un blanc d’œuf, je réalise une fournée de langues-de-chat.

Astuce : les blancs se congèlent très bien. Congelez-les dans des moules à gâteaux en silicone et sortez-les la veille de la réalisation de la recette.

Mettre le four à préchauffer à 200°C.

Tout mélanger au batteur électrique jusqu'à ce que le mélange soit homogène.
Verser le mélange dans une poche à douille. 
Répartir la pâte en bâtonnets BIEN ESPACÉS sur du papier sulfurisé déposé au préalable sur une plaque de cuisson perforée.

Enfourner pour 11 à 12 mn à 200°C. Le pourtour des gâteaux doit brunir, mais pas le centre.

Bon WE et bonne popote !!
Cet.

samedi 1 octobre 2016

Les BURGERS DE LA MER (noire)...

J'ai été agréablement surprise par des petits toasts à un mariage cet été... de mignons petits sandwichs... NOIRS !!!
Ni une ni deux, je m'y suis attaquée !



J'ai repris la recette de la brioche super-légère, et divisé les quantités par 2, ce qui donne pour 20 mini-burgers de la mer : 

Pour la pâte
37 g de lait
50 g d'eau
10 g de cassonade
2,5 ml de levure de boulangerie SAF à activer
1 dosette de 4 g d'encre de seiche
175 g de farine
1 ml de sel
13 g de beurre
1 jaune d’œuf

Nota : ceux qui ne savent pas où trouver l'encre de seiche peuvent m'envoyer un petit mot, je leur enverrai le lien vers la boutique Ebay où j'ai trouvé les dosettes...

Pour la garniture :
3 à 4 feuilles de salade
St-Môret ou autre fromage à tartiner
1 paquet de 8 tranches d'emmental
1 paquet de saumon fumé
1 emporte-pièce de 5 cm de diamètre

Comme pour la brioche, mélangez le lait, l'eau et le sucre. Tiédissez à 37°C au micro-ondes (idem que pour un biberon, à tester au creux du poignet).
Ajoutez la levure, mélangez brièvement, couvrez d'une assiette et laissez réagir 10 mn.
Le mélange doit avoir fait de petites bulles à la surface. Ajoutez l'encre de seiche, mélangez rapidement au batteur.

Dans un bol pâtissier avec les crochets pétrin (c'est l'idéal, sinon vous allez transpirer un peu...), transvasez le liquide, PUIS la farine, PUIS le sel (rappel : le sel ne doit jamais toucher la levure directement, sinon ça ne montera pas).
Pétrissez quelques secondes, ajoutez le beurre fondu et le jaune d’œuf et pétrissez 5 mn.

Mettez la pâte à pousser à l'abri des courants d'air pendant une heure. La pâte doit avoir doublé de volume.
Divisez la pâte en 20 pâtons de 15 g, que vous aplatirez en disques de 4 cm de diamètre.
Disposez-les, en les espaçant, sur une plaque de cuisson perforée recouverte de papier cuisson. Recouvrez d'un linge propre et sec, et laissez de nouveau pousser une bonne heure (il faut que vos minis-buns triplent de volume).

Quand les buns ont la bonne taille, mettez le four à préchauffer à 220°C, avec un ramequin d'eau au centre du bas du four.

Passez un peu de lait tiède avec un pinceau en silicone sur le dessus des buns, sans trop appuyer pour ne pas les faire dégonfler.
Saupoudrez rapidement de graines (pavot ou sésame).

Enfournez pour 8 mn en position basse.
Laissez refroidir dans un torchon sec pour conserver le moelleux.

Pour le dressage, prenez un emporte-pièce de 5 cm, détaillez des cercles de saumon fumé, emmental et salade, et montez-les avec une noisette de St-Môret sur les 2 côtés des pains.

Bon WE et bonne popote
Cet.

Triptyque Japonais...

Bonjour à toutes et à tous !

D'abord un petit mot pour ceux qui sont passés sur le Blog mardi, c'était un peu le Bronx, désolée ! On a essayé de tripatouiller le code au bloc-notes pour intégrer un menu, mais avec la mise en page par défaut de Blogger, ça a créé des conflits et un (pas) beau bazar. Vive le CSS ! Bref, tout est rentré dans l'ordre dès l'après-midi ; ).

Sinon, parlons dessin... ce projet est un peu spécial...

C'est le défi d'une copine qui voulait que je lui fasse un triptyque "noir et rouge sur le thème du Japon", de taille 19*19 cm et croquis à l'appui (merci encore pour m'avoir autorisée à exposer tes œuvres, sous couvert d'anonymat ; )) !

A la base, on avait donc : une geisha (un peu manga), une fillette sur des pas japonais (avec un accessoire rouge), un moine devant le mont Fuji encadré par des cerisiers (celui-là il était balèze...).



Et c'est devenu un beau challenge, réalisé à l'encre de chine et à l'encre rouge (inktense) : 



Bon WE !
Cet.